Récits photographiques de la ville en événement dans les médias sociaux.

Entre industrialisation du regard et sens des collections

Thèse dirigée par Julia Bonaccorsi (ELICO) et Elöd Egyed-Zsigmond (LIRIS)

Sujet

de la recherche et questions

La fabrication de récits autour du territoire permet de lui donner du sens, de se reconnaître comme membres d’une même communauté d’habitants, ou encore de rendre compte d’une expérience en tant que touristes. L’image participe pleinement de ces récits, qui relient vues particulières et mise en sens collective du territoire. Avec les réseaux socionumériques (que nous choisissons d’appeler « médias sociaux » dans cette recherche) la publication d’images bénéficie de modalités particulières de production et de diffusion. Elle se fait dans des cadres définis notamment par les plateformes et industries médiatiques, que nous analysons comme relevant d’une « industrialisation des moyens d’écrire » (Jeanneret). En effet, la production de documents originaux est permise par une infrastructure de l’ordre de l’industrie, et donc cadrée par celle-ci. Étudier l’image du territoire urbain sur les médias sociaux permet de mieux comprendre les nouvelles modalités de mise en récit du territoire par l’image, mais aussi de préciser notre compréhension des médias sociaux, en particulier du rôle de ces cadres médiatiques dans la construction d’un regard individuel sur la ville. Cette thèse s’intéresse ainsi à la mise en récit photographique de la Fête des Lumières lyonnaise sur les médias sociaux, en particulier sur Twitter. Il s’agit de comprendre comment les expressions individuelles des internautes publiant sur les médias sociaux investissent les récits qui innervent le territoire. 

Enjeux

Interdisciplinarité

Un travail de recherche basé sur des méthodologies qualitatives (analyse sémiologique, analyse du récit, étiquetage de corpus), effectué en collaboration avec un laboratoire d'informatique (le LIRIS) au sein d'une équipe pluridisciplinaire.

Outillage de la recherche

Développement d'un outil spécifique (Korpus) pour accompagner ces études qualitatives sur des corpus photographiques issus du web, destiné à devenir un logiciel libre.

La ville au prisme de l'événement

Comprendre comment le récit photographique d'un événement urbain permet à un public de se définir autour de cet événement et de donner du sens à l'espace urbain.

Ethique et intégrité scientifique

La thèse porte une réflexion sur les enjeux éthiques et la responsabilité du chercheur vis à vis des terrains en ligne.

Communications

2 décembre 2016, Lille, Journée données environnementales

Cette journée a été organisée dans le cadre de l'action ADOC (Entrepôts et analyse de documents) du GdR MADICS, qui vise à faire se rencontrer des chercheurs en sciences humaines et sociales et en informatique autour de journées de rencontres et des discussion autour de thématiques liées aux données. Cette communication, intitulée « Travailler de manière qualitative sur de gros corpus de données : pistes de réflexion pour un travail interdisciplinaire » a été l'occasion de faire une première présentation de la méthodologie et des outils d’analyse développés dans le cadre de la thèse, et de profiter d'échanges constructifs avec d’autres chercheurs, notamment sur les aspects éthiques du travail mené.

14, 15, 16 juin 2017, Lyon, Journées doctorales de la SFSIC

Une communication, intitulée « Documentation photographique ordinaire de l'espace urbain sur les réseaux sociaux : le cas de la fête des Lumières à Lyon » a été soumise aux Journées doctorales de la SFSIC 2017 qui auront lieu les 14, 15 et 16 juin 2017 à Lyon. Ces journées, organisées par la Société Française des Sciences de l’Information et de la Communication et Elico, l'équipe de recherche de Lyon en Sciences de l’Information et de la Communication, sont un moment privilégié de convivialité scientifique, permettant à la fois aux doctorants de mieux s'insérer dans la communauté scientifique de leur discipline, et aux chercheurs de renouveler leur réflexion.

15 et 16 mars 2018, Metz, Mettre en récit : Enjeux des formes contemporaines de narration

Ces deux jours de colloque, organisé par l'AJC Crem (l'association des jeunes chercheurs du Crem) ont été l'occasion de rencontrer d'autres doctorants de plusieurs disciplines (lettres, danse, musicologie, sociologie, etc.) autour de cette thématique forte de la mise en récit.

La communication a présenté une de nos hypothèses, à savoir le rôle du public dans la mise en récit de la Fête des Lumières à Lyon et s'intitule : Un ou trois récits : la médiatisation numérique de la fête des Lumières à Lyon en 2015.

À venir, 3 mai 2018, Paris, Le « Nous » en images : approches critiques des pratiques photographiques et de la sociabilité

Le but de cette journée d’étude est d’interroger les relations entre les pratiques photographiques, les représentations qu’elles engendrent et les formes de sociabilité dans lesquelles elles sont prises ou dont elles sont le support.

Nous y présentons un travail de recherche croisée, au sein du projet de recherche IDENUM, avec Nicolas Navarro. La communication s'intitule : La condensation de la sociabilité urbaine : la photographie de l’événement urbain sur les réseaux sociaux numériques .

Données personnelles

Ce travail se base sur l'analyse d'un important corpus de tweets collectés entre le 7 et le 10 décembre 2015. Certains apparaissent dans des communications. Sauf consentement explicite de l'utilisateur, il a semblé raisonnable de retirer l'identifiant des captures d'écran pour, à défaut d'anonymiser, ne pas exposer inutilement les enquêtés.

Conformément à la loi du 6 janvier 1978 relative à l'informatique et aux libertés et au règlement européen sur la protection des données (RGPD) en vigueur au 25 mai 2018, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des informations vous concernant. Pour l'exercer, vous pouvez contacter la doctorante (section ci-après), par mail ou sur Twitter.

La thèse a également fait l'objet d'un plan de gestion des données personnelles.

Soutenance

La soutenance de la thèse aura lieu le 3 février 2022 à partir de 14h à l'Université Lyon 2. N'hésitez pas à contacter la doctorante par mail si vous voulez y assister en présentiel.

Elle sera retransmise en ligne sur Peertube ici (la doctorante remercie très chaleureument Pyg pour l'hébergement).

Back to top